Variante du virus : les marchés européens reprennent peur


Les Bourses européennes dévissaient lundi dans la matinée en raison des craintes liées à une nouvelle mutation du Covid-19, très contagieuse, active en Angleterre. Les principales Bourses européennes reculent nettement, ravivant les craintes sur la reprise de l’économie. Vers 10H55 (9H55 GMT), la Bourse de Paris chutait de 2,80%, celle de Francfort de 2,31% et Milan de 2,11%. La Bourse de Londres résistait mieux, reculant de 1,81% car la chute simultanée de quelque 2% de la livre face au dollar avantage les comptes des multinationales, très représentées dans l'indice. Enfin, le pétrole subissait aussi de lourdes pertes, de 4,95% pour le Brent à 49,78 dollars, et de 4,52% pour le WTI à 46,88 dollars. La découverte d'une souche mutante du virus a ravivé l'inquiétude des investisseurs. Cette variante serait "jusqu'à 70%" plus contagieuse que le virus qui s'est propagé en 2020 sur toute la planète, même si elle ne semble pas à ce stade porteuse de "gravité accrue". Enfin, la chute a pu être amplifiée par des aspects techniques. "Cela faisait très longtemps que les indices étaient latéraux", ne fluctuant que très peu, "cela a pu accélérer le mouvement". Le climat de méfiance poussait les investisseurs à se réfugier vers des actifs considérés comme plus sûrs. C'est le cas des taux souverains des dettes des pays européens. Le Bund à 10 ans reculait de trois points de base, comme l'OAT française sur la même période. Du côté des marchés américains, les contrats à terme, qui servent de base pour anticiper les mouvements de l'ouverture, reculaient mais beaucoup plus faiblement, celui de l'indice vedette, le Dow Jones, cédant 0,42%. Du côté des valeurs, "la crainte" de la nouvelle variante entraîne "une rotation" dans la direction des investissements, avec un retour des valeurs refuges comme la technologie ou la santé.


Reuters/AFP